Qui sommes nous

Créée en 1975, la société BUROMAT a tout d’abord exercé une activité traditionnelle de mécanographe (mobilier, caisses enregistreuses et papeterie).

Avec l’arrivée de Yves THUILLIER au sein de l’équipe dirigeante en 1977, BUROMAT se recentre sur l’activité mobilier et développe la fabrication de placards avec la création d’une menuiserie en 1982. Le concept SEZAM est né : un placard fonctionnel et modulable qui répond parfaitement aux besoins spécifiques du rangement dans l’espace de bureau.

En 1989, face à la demande croissante de nos clients et au succès de la menuiserie, BUROMAT doit s’agrandir et construit un local de 500 m2 en périphérie de Nantes.

En 1999, BUROMAT double sa superficie (1000 m2) pour soutenir la croissance engendrée par la fusion avec la société BCA 44 et se dote d’un show-room de 500 m2 et d’une plateforme de stockage de 600 m2 pour répondre au développement de sa clientèle grand compte.

En 2005, Yves THUILLIER se décide de passer la main et confie la direction de l’entreprise à son fils, Nicolas et à Laurent BOSSARD salarié de BUROMAT depuis 1992. L’entreprise développe l’activité second-œuvre.

En 2007, un incendie détruit la menuiserie et pousse l’équipe dirigeante à intensifier la collaboration avec la société BM AGENCEMENT située à Corcoué sur Logne, structure dans laquelle BUROMAT investit plus de 25% du capital. Ce site avec ses 15 menuisiers et ses 1.400 m2 de surface, permet à BUROMAT de retrouver une capacité industrielle et de continuer son développement.

En 2011, BUROMAT construit son nouveau siège social à Bouaye regroupant d’une salle d’exposition de 400 m2, d’une surface administrative de 150 m2 et d’un dépôt de 700 m2.

Installé à moins de 5 mn du pont de Cheviré et du périphérique Nantais (ZAC de Côteaux de Grand Lieu) BUROMAT vous accueillera avec plaisir dans ce nouvel espace où est présenté l’ensemble du savoir-faire de la société.
Vous pourrez découvrir, toucher et apprécier l’ensemble de ses gammes au travers de l’exposition d’une douzaine de cabinets de travail.


Alors, … à très bientôt !